naturel


naturel

naturel, elle [ natyrɛl ] adj. et n.
• 1119 jorz naturals « jour astronomique »; lat. naturalis
I
1Qui appartient à la nature d'un être, d'une chose. Caractères naturels.
Vx Qui appartient à la nature d'un lieu. indigène. « Le faucon qui est naturel en France » (Buffon).
2Relatif à la nature des choses ou à la nature (II). Phénomènes naturels. Lois naturelles. Cause naturelle et artefact. Spécialt Sciences naturelles. Histoire naturelle.
3Qui appartient à la nature des choses (opposé à miraculeux, surnaturel). « Les faits naturels et les miracles » (Gautier). Théol. Tiré de la nature (opposé à révélé). Raisons naturelles.
4Propre au monde physique, à l'exception de l'homme et de ses œuvres (opposé à humain, artificiel). « une coupure pratiquée de main d'homme, plutôt qu'une ouverture naturelle » (Gautier). Défense naturelle contre les invasions. Frontières naturelles. Soie naturelle.
5Qui n'a pas été modifié, traité par l'homme. brut. Eau minérale naturelle. Gaz naturel. Spécialt Qui n'est pas altéré. pur. « des eaux-de-vie [...] naturelles, saines, honnêtes » (Chardonne).
Mus. Son naturel, sans altération (dièse ou bémol). Gamme naturelle, formée par la succession des sons harmoniques (par oppos. à gamme tempérée) . Instrument naturel : instrument à vent qui se joue avec les lèvres, sans intervention de clés ou de pistons.
6Qui se trouve dans la nature, n'est pas le fruit de la pensée (opposé à idéal). « La géométrie ne s'occupe pas de solides naturels » (Poincaré). Ling. Genre naturel, celui du sexe (opposé à genre grammatical) .
Math. Nombre entier naturel ou n. m. un naturel : nombre entier positif de la suite 1, 2, 3, 4... Ensemble des entiers naturels ( ). Logarithme naturel.
7Fondé sur la nature, imposé par la nature (II, 2o) en tant que principe. Les droits naturels de l'homme. La loi naturelle. Inégalité naturelle et inégalité sociale.
8Qui correspond à l'ordre habituel, est considéré comme un reflet de l'ordre de la nature. normal. « Le côté naturel et simple des choses » (Gautier). C'est naturel, tout naturel, cela va sans dire, cela va de soi. Il est naturel d'avoir cette opinion.
9(1398) (Opposé à légitime) Enfant naturel, né hors mariage, à la filiation légalement établie.
II(mil. XIIIe)
1Relatif à la nature humaine, commun à tous les hommes. « On a longtemps cherché s'il y avait une langue naturelle et commune à tous les hommes » (Rousseau). Langage naturel et langage formalisé, informatique. Relatif aux fonctions de la vie. Besoins naturels et besoins culturels. Fonctions naturelles. physiologique. Procréation naturelle (opposé à artificiel, assisté) .
2Qui est inné en l'homme (individu, groupe, humanité) (opposé à acquis, appris). natif. « Ce prince, sous tous les vices acquis, en avait un naturel » (Michelet). Penchant, goût naturel. Une élégance, une grâce naturelle. « Le style est une qualité naturelle comme le son de la voix » (Claudel). Naturel à qqn, habituel, conforme à sa nature. « rien de ce qui m'est naturel n'est dangereux » (Senancour).
3Qui appartient réellement à qqn, n'a pas été modifié. Cheveux naturels. C'est sa couleur naturelle. Mort naturelle (opposé à accidentel, provoqué) .
4(1640) Qui témoigne de la nature d'un individu et par suite exclut toute affectation, toute contrainte. 2. franc, sincère, spontané. Bonne humeur, gaieté naturelle. « Le geste simple et naturel » (Maupassant).
(Personnes) Qui se comporte, s'exprime avec spontanéité, conformément à sa nature profonde. « Rien n'empêche tant d'être naturel que l'envie de le paraître » (La Rochefoucauld). « elle reste au contraire parfaitement naturelle, dénuée de la moindre pose » (Montherlant). Impers. Prenez cette pose, ça fait plus naturel.
5Qui donne une impression de vérité, d'aisance, de simplicité, en parlant d'une œuvre, d'une création. « une intrigue simple et naturelle » (Diderot). « Ce don du style naturel, qui vient du cœur » (R. Rolland).
III N. m. NATUREL.
1(XVe ) Ensemble des caractères physiques et moraux qu'un individu possède en naissant. caractère, humeur, nature, tempérament. « d'un naturel très réfléchi et très sensible » (Sainte-Beuve). PROV. Chassez le naturel, il revient au galop.
2(1671) Aisance avec laquelle on se comporte, spontanéité sans affectation. abandon, facilité. Chacun « jouait un personnage et perdait presque tout naturel » (A. Gide). « elle conserva le naturel et la liberté des façons allemandes » (Stendhal).
Simplicité pleine de vérité (en art). « Le purisme nuit au naturel » (Duhamel). « Le naturel est ennuyeux » (Valéry).
3(1587) Vieilli Personne originaire d'un lieu. aborigène, autochtone, indigène, natif. « un naturel du village de Gruissan » ( Hugo).
4 ♦ AU NATUREL. Vx D'après nature, avec exactitude.
Mod. Sans assaisonnement, non préparé. Thon au naturel. (Opposé à une représentation) Belle photo ! est-il aussi bien au naturel ?
⊗ CONTR. Artificiel, culturel, surnaturel; factice, falsifié; 1. idéal, anormal, arbitraire. — 2. Acquis; affecté, forcé, maniéré, recherché, sophistiqué; académique, emphatique.

naturel nom masculin Ensemble des caractères physiques, moraux et intellectuels que quelqu'un possède en lui : Un enfant d'un bon naturel. Absence d'affectation, réelle ou apparente, dans les manières ou le langage : Jouer un rôle avec beaucoup de naturel. Synonyme de entier naturel. ● naturel (citations) nom masculin Philippe Néricault, dit Destouches Tours 1680-Villiers-en-Bière 1754 Académie française, 1723 Chassez le naturel, il revient au galop. Le Glorieux, III, 5, Lisette Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Jamais vous n'en serez les maîtres. Qu'on lui ferme la porte au nez, Il reviendra par les fenêtres. Fables, la Chatte métamorphosée en femme le naturel André Maurois Elbeuf 1885-Neuilly 1967 Académie française, 1938 La certitude d'être aimé donne beaucoup de grâce à un esprit timide en lui rendant le naturel. De la conversation Hachettenaturel (difficultés) nom masculin Emploi On dit au naturel : elle est mieux au naturel qu'en photo ; peindre quelqu'un au naturel (et non en naturel). ● naturel (expressions) nom masculin Au naturel, dans la réalité par opposition à en photo, au cinéma ; se dit d'aliments, en particulier de conserves, préparés sans sauce, sans apprêt spécial : Thon au naturel ; se dit d'un décor figuratif exécuté de façon naturaliste, non stylisée (par exemple assiette peinte d'oiseaux au naturel). ● naturel (synonymes) nom masculin Ensemble des caractères physiques, moraux et intellectuels que quelqu'un possède...
Synonymes :
- tempérament
Absence d'affectation, réelle ou apparente, dans les manières ou le...
Synonymes :
- caractère
- ingénuité
- naïveté
- rondeur (familier)
- simplicité
- spontanéité
Contraires :
- affèterie
- apprêt
- chiqué (familier)
- comédie (familier)
- manières
- simagrées
Synonymes :
- entier naturel
naturel, naturelle adjectif (latin naturalis) Qui appartient à la nature, qui en est le fait, qui est le propre du monde physique, par opposition à surnaturel : Phénomène naturel. Qui est directement issu de la nature, du monde physique, qui n'est pas le fait du travail de l'homme, par opposition à artificiel, synthétique : Gaz naturel. Qui est propre à la forme physique du monde, à son relief : Les frontières naturelles d'un pays. Qui est fait uniquement à partir de produits bruts, sans mélange avec quelque chose d'artificiel, de synthétique : Jus de fruits naturel. Qui appartient à la nature physique des hommes, aux fonctions de l'organisme : Les défenses naturelles de l'organisme. Qui tient à la nature humaine, qui est imposé par la nature en tant que principe : Inégalités naturelles et inégalités sociales. Qui tient à la nature d'un homme, qui n'a pas été acquis ou modifié : Une bonté naturelle. Ce n'est pas la couleur naturelle de ses cheveux. Qui s'exprime ou agit selon sa nature profonde ; qui exclut toute affectation, toute contrainte : Garder un air naturel. Qui donne une impression de vérité, de vraisemblance, de simplicité, d'aisance : Un style naturel. Qui est conforme à l'ordre normal des choses, au bon sens, à la raison, à la logique : Il est naturel de s'entourer de garanties pour un tel achat. Musique Se dit d'un cor, d'une trompette non pourvus de coulisse, de pistons ou de clés modifiant la longueur du tube. Théologie Qui correspond aux forces de l'homme laissé à lui-même, sans l'aide de la grâce divine (vertu naturelle, par exemple). ● naturel, naturelle (citations) adjectif (latin naturalis) Joseph Joubert Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824 Il y a dans l'art beaucoup de beautés qui ne deviennent naturelles qu'à force d'art. Pensées François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Rien n'empêche tant d'être naturel que l'envie de le paraître. Maximes Henry Millon de Montherlant Paris 1895-Paris 1972 Académie française, 1960 Tout ce qui est naturel est injuste. Carnets Gallimard Édouard Pailleron Paris 1834-Paris 1899 Académie française, 1882 MADAME DE CÉRAN — Une enfant naturelle ! LA DUCHESSE — Naturelle ! Eh bien quoi ? naturelle ! Est-ce que tous les enfants ne sont pas naturels ? Le monde où l'on s'ennuie, I, 7 Calmann-Lévynaturel, naturelle (expressions) adjectif (latin naturalis) C'est (tout) naturel, cela va de soi, cela va sans dire. Mort naturelle, qui n'est pas causée par un accident ou qui ne résulte pas d'une action criminelle. Enfant naturel, enfant né hors mariage. Langue naturelle, expression créée par opposition à langue artificielle pour désigner les instruments de communication spécifiques à l'espèce humaine et reposant sur les propriétés universelles propres à tout langage humain. Gamme naturelle, celle qui est fondée sur les lois acoustiques, sans avoir subi l'effet du tempérament. Son naturel, note naturelle, son ou note qu'aucune altération n'affecte. Religion naturelle, ensemble de croyances et de préceptes relatifs à Dieu et à la morale, fondés sur les seules données de la raison et de la conscience morale. ● naturel, naturelle (synonymes) adjectif (latin naturalis) Qui est fait uniquement à partir de produits bruts, sans...
Synonymes :
- cru
- pur
Contraires :
- altéré
- dénaturé
- falsifié
- frelaté
Qui tient à la nature d'un homme, qui n'a pas...
Synonymes :
- caractéristique
- inhérent
- intrinsèque
Contraires :
Qui donne une impression de vérité, de vraisemblance, de simplicité...
Synonymes :
- irréfléchi
- spontané
Contraires :
- affecté
- alambiqué
- apprêté
- compassé
- gourmé
- guindé
- maniéré
- précieux
- recherché
- sophistiqué
Qui est conforme à l'ordre normal des choses, au bon...
Synonymes :
Contraires :
- déraisonnable
- étrange
naturel, naturelle nom Habitant originaire du pays ; autochtone (surtout pour les indigènes) : Les naturels de Nouvelle-Guinée.naturel, naturelle (synonymes) nom Habitant originaire du pays ; autochtone (surtout pour les indigènes)
Synonymes :
- aborigène
- indigène

naturel, elle
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Relatif à la nature d'une chose, d'un être. Propriétés naturelles.
|| THEOL Religion naturelle, que l'homme posséderait de nature (par oppos. à révélée).
d2./d De la nature, qui appartient à la nature; qui relève du monde physique et de ses lois. Les forces, les phénomènes naturels.
Sciences naturelles (on disait autref. histoire naturelle).
d3./d Qui existe dans la nature préalablement à toute pensée réfléchie.
MATH Nombres naturels: les entiers positifs (0, 1, 2, 3, 4, etc.).
d4./d (Par oppos. à humain, à artificiel.) Qui est le fait de la nature. Ressources naturelles d'un pays. Frontière naturelle.
d5./d Qu'on trouve tel quel dans la nature. Gaz naturel.
d6./d Qui est tel qu'il existe dans la nature; qui n'a pas été modifié, altéré, falsifié. Produits alimentaires naturels.
d7./d MUS Note naturelle, sans dièse ni bémol.
d8./d Fondé sur la nature (au sens I, 4), et non sur des dispositions relevant de la coutume ou de la volonté du législateur. Droit naturel (par oppos. au droit positif).
|| (Par oppos. à légitime.) Enfant naturel, né en dehors du mariage.
d9./d Conforme à la nature, au cours habituel et normal des choses. Cela est naturel, tout naturel: cela va de soi.
rII./r adj. (Appliqué à l'homme.)
d1./d Qui appartient à la nature humaine (dans l'ordre physique, physiologique ou psychique). Fonctions naturelles.
d2./d Qui fait partie de la nature de qqn, qui lui est inné. Dispositions, penchants naturels.
d3./d Conforme à la nature profonde d'un individu, et, par suite, exempt d'affectation. Se comporter de manière simple et naturelle.
Rester naturel en toutes circonstances.
rIII/r n. m.
d1./d Ensemble des caractères (physiques ou moraux) qu'une personne tient de naissance. Il est d'un naturel peu aimable.
d2./d Manière d'être exempte de toute affectation. Savoir se comporter avec beaucoup de naturel.
d3./d Loc. Au naturel: sans assaisonnement, sans préparation particulière. Riz au naturel.

⇒NATUREL, -ELLE, adj. et subst.
I.Adj. [A, B, C correspondent respectivement à nature I, II, III]
A. —1. Qui est dans, appartient à la nature; qui n'est pas le produit d'une pratique humaine. Anton. artificiel. Corps naturel; être naturel; cause naturelle; forces, frontières naturelles; lac naturel; couleurs naturelles; lumière naturelle; phénomène naturel; tourner un film en décors naturels. Au pied des montagnes de Montaigu, où nous trouvâmes de vastes prairies naturelles (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.237). Dans le grand silence, l'exaltation de tous les bruits naturels; le bruit de la fontaine, du vent dans les feuilles, et le chant d'un oiseau de nuit (GIDE, Faux-monn., 1925, p.937).
Milieu naturel. Synon. de nature (v. ce mot I A 1). Cette plus grande maîtrise des sociétés forestières vis-à-vis du milieu naturel s'affirme aussi bien vis-à-vis des espèces sauvages que des espèces cultivées (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958, p.124).
BIOL. Sélection naturelle. La sélection naturelle, ainsi nommée parce qu'elle a dans la nature les mêmes effets que produit la sélection artificielle de l'homme, appliquée aux animaux domestiques dont il veut modifier ou constituer des races (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p.151).
Dont l'objet est la nature. Histoire, philosophie, sciences naturelle(s).
2. Que l'on trouve en l'état dans la terre, dans le sol, que l'on obtient directement à partir des végétaux ou des animaux; qui n'est pas le résultat d'un traitement industriel. Anton. artificiel, manufacturé, industriel, synthétique. Engrais naturel; gaz naturel; huile naturelle (v. huile I A 1 c); ressources naturelles; parfum naturel; soie naturelle. Les fruits naturels ou industriels de la terre, les fruits civils, le croît des animaux, appartiennent au propriétaire par droit d'accession (Code civil, 1804, art. 546, p.101). Ce qui s'échange le long de cette voie tortueuse (...) ce sont des objets manufacturés d'Europe contre des produits naturels de l'Asie (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.260).
P.anal. [En parlant d'un produit alimentaire] Qui n'a pas subi de traitement chimique, qui ne comporte pas d'adjuvants chimiques. Eau minérale naturelle.
3. Qui a un rapport avec la réalité physique, avec les faits établis expérimentalement. Anton. abstrait, idéal, idéel, hypothétique. Maintenant on ne fait plus de cas, en France, de ces systèmes artificiels fondés sur des caractères qui compromettent les rapports naturels entre les objets qui y sont assujettis (...). Relativement aux animaux, on est maintenant convaincu avec raison, que c'est uniquement de leur organisation que les rapports naturels peuvent être déterminés parmi eux; conséquemment, c'est principalement de l'anatomie comparée que la zoologie empruntera toutes les lumières (LAMARCK, Philos. zool., t.1, 1809, p.47). J'ai peur qu'il n'y ait pas grande proportion, car pour le corps même du roman, pour l'action, pour la passion agissante, il ne me restera guère que 120 à 140 pages, tandis que les préliminaires en auront pris plus du double. J'ai suivi, j'en suis sûr, l'ordre vrai, l'ordre naturel. On porte vingt ans une passion sommeillante qui n'agit qu'un seul jour et meurt (FLAUB., Corresp., 1853, p.202). Le symbole a pour caractère de n'être jamais tout à fait arbitraire; il n'est pas vide, il y a un rudiment de lien naturel entre le signifiant et le signifié. Le symbole de la justice, la balance, ne pourrait pas être remplacé par n'importe quoi, un char, par exemple (SAUSS. 1916, p.101):
1. ... les progrès mêmes qui ont été accomplis depuis le début du siècle ont pour étrange contrepartie de nous rendre la matière moins familière et moins «naturelle». Et ainsi va la science de la matière: au moment de nous décrire l'atome, elle nous invite à renoncer aux modèles intuitifs par lesquels nous eussions le mieux satisfait notre passion pour les synthèses définitives et les raisons ultimes.
A. KASTLER, Cette étrange matière, Paris, Stock, 1976, p.7.
Qui existe dans la réalité. Synon. concret, réel; anton. idéal, imaginaire, imité, représenté. Le spectateur prend parti pour Iphigénie contre le Ciel. La pitié et la terreur s'appuient donc uniquement sur les situations naturelles (CHATEAUBR., Génie, t.1, 1803, p.342). Si l'on n'entretient pas la liaison entre l'excitant naturel et l'excitant conditionnel, le réflexe disparaît graduellement (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.91):
2. Denoël appelle (...) artifice cette introduction dans le roman de personnes naturelles, justement non artificielles...
TRIOLET, Préf. à une vie de Michel Vigaud, OEuvres romanesques croisées, Paris, Laffont, t.17, 1965, p.25.
Grandeur naturelle. Synon. de grandeur nature (v. grandeur I B 1). Un buste en plâtre de M. Thibault, grandeur naturelle (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p.682).
4. Qui est propre à l'organisme vivant. Synon. biologique, physiologique. Besoins naturels; pulsions naturelles; rythme naturel. Celui qui se laisse empoigner par ses instincts naturels est perdu. Il redevient inconscient; il perd la clairvoyance, tout au moins la libre direction de son mécanisme (BARRÈS, Homme libre, 1889, p.225).
Mort naturelle. V. mort A 3.
Parties naturelles. Organes génitaux (le terme usuel est parties, v. partie). [Morny] sacrifiait à Vénus avec une visiteuse enjuponnée, pantalonnée, tout jouissant et tout satisfait de ce seul et unique frottement des parties naturelles (GONCOURT, Journal, 1886, p.596).
GRAMM. Genre naturel. Le genre grammatical, en tant qu'il désigne, dans une partie des substantifs désignant des animés, l'opposition de sexe mâle/femelle.
[Le subst. est un terme de parenté désignant une pers.] Qui a des liens de sang mais qui se situe en dehors du système institutionnel (naturel s'oppose à la fois à adoptif et légitime). Enfant naturel; père naturel, etc.
♦[Le subst. est un terme abstr.] Qui est fondé sur des liens de sang. Cependant le lien qui unit ces frères électifs est plus fort même que celui qui dérive de la fraternité naturelle. Chez les Germains, l'adoption fut probablement aussi facile et fréquente. Des cérémonies très simples suffisaient à la constituer (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.186).
5. [En parlant d'une production plastique ou littér., d'une interprétation musicale ou théâtrale] Qui donne une impression de vérité, de vie, par delà les conventions et les techniques de l'art. Synon. spontané, vivant, vrai; anton. artificiel, conventionnel, factice, faux, forcé, livresque. Le vrai commun, ou purement réel, ne peut être l'objet des arts. L'illusion sur un fond vrai, voilà le secret des beaux-arts. Il y a dans l'art beaucoup de beautés qui ne deviennent naturelles qu'à force d'art (JOUBERT, Pensées, t.2, 1824, p.5). Le dialogue de Jane Eyre [une adaptation théâtrale] est un dialogue de roman, non un dialogue de théâtre; il est livresque, éloquent, aussi peu naturel que possible (GREEN, Journal, 1936, p.70):
3. Les globes allumés de ses réverbères sont opaques et crayeux et ses feuillages avoisinent, comme ton, celui du vert d'émeraude; ils sont faux, absolument faux! personnages et décors sont à l'avenant du reste; les uns sont aussi peu naturels que les autres.
HUYSMANS, Art mod., 1883, p.173.
Qui reproduit fidèlement le modèle, la réalité. Synon. naturaliste, réaliste. Le premier [type de dessin] est négatif, incorrect à force de réalité, naturel, mais saugrenu (BAUDEL., Salon, 1846, p.120).
6. MUS. Note, son naturel(le). Note, son qui n'est pas modifié(e) par un dièse ou un bémol. Cette mortelle sensation, à la suite d'un embarquement sur un do naturel au lieu d'un do dièze (GONCOURT, Journal, 1894, p.622).
B. —1. Qui est donné à l'homme de naissance (p.oppos. à ce qui relève de la socialisation, de l'éducation). Synon. inné; anton. acquis. Les Allemands, dans les richesses de l'esprit humain sont de véritables propriétaires: ceux qui s'en tiennent à leurs lumières naturelles ne sont que des prolétaires en comparaison d'eux (STAËL, Allemagne, t.3, 1810, p.342).
Langage naturel. V. langage I B 1.
2. Qui a son fondement dans la nature même de l'homme, qui est indépendant et des conventions humaines et de Dieu. Anton. positif, divin. Bonté naturelle; loi naturelle (v. loi I B 3); morale, religion naturelle. V. nature II A 3 ex. de Bonald.
Droit naturel. C'est dans les traités de droit naturel que Rousseau a puisé l'essentiel de son érudition politique. On trouve en effet dans ces ouvrages une théorie de l'État, qui, au XVIIIe siècle, s'est imposée à l'Europe tout entière et a fini par ruiner complètement la doctrine du droit divin (DÉRATHÉ, Rousseau et la sc. pol. de son temps, Paris, P.U.F., 1950, p.27).
Synon. de moral, humain. En tout cas, on ne peut nier le caractère inhumain, monstrueux, anti-naturel de ses sentiments à notre égard... (MAURIAC, Noeud vip., 1932, p.187):
4. C'est que les instincts naturels, —sentiment de la famille, amour de la liberté individuelle, attachement aux biens immédiats et à la vie présente, —formes de l'égoïsme élémentaire, représentants d'une réalité antérieure à la genèse des sociétés humaines et contemporains des premiers stades de la biologie, c'est que ces instincts réagissent maintenant contre la contrainte que leur imposa la croyance.
GAULTIER, Bovarysme, 1902, p.302.
3. Qui manifeste la subjectivité profonde d'un individu, qui échappe aux conventions sociales stéréotypées. Synon. sincère, spontané, vrai; anton. contraint, conventionnel, constipé (pop.), étudié, feint, guindé, etc.
[Le subst. qualifié désigne une pers.] Les femmes, même les plus naturelles, obéissent encore pendant le jour à certaines conventions sociales qui enchaînent les naïves expansions de leur âme; mais le sommeil semble les rendre à la soudaineté de vie qui décore le premier âge (BALZAC, Peau chagr., 1831, p.249). Avec moi, tu es naturelle. Tu ne fais pas de frais. J'ai la meilleure part. Avec les autres, tu t'efforces d'être brillante, spirituelle, enjouée. Ils n'ont de toi qu'un être factice que je ne reconnais pas (ACHARD, J. de la Lune, 1929, II, 8, p.23). Si on rencontrait quelqu'un faudrait avoir l'air de se promener, mine de rien. C'était la consigne. Rester bien naturels (CÉLINE, Voyage, 1932, p.421):
5. Elle avait l'air toute jeune dans sa robe de toile verte qui découvrait des bras moelleux et drus, et au fond, sous ses déguisements de femme sophistiquée, comme elle était naturelle!
BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.293.
[Le subst. désigne un comportement, un sentiment ou son expression] Geste, ton naturel; démarche, voix naturelle. Jamais homme n'eut un esprit moins naturel et moins naïf que Gessner. Ses ouvrages sont de la mauvaise poésie, fardée avec de la morale (JOUBERT, Pensées, t.2, 1824, p.217). Je ne vous aime pas; vous n'avez pas l'air vrai et naturel; vous avez toujours l'air de jouer une comédie (STENDHAL, Lamiel, 1842, p.149). Êtes-vous une sorte d'alchimiste satanique, qui composez les sentiments que vous souhaitez qu'on ait pour vous (...). Ou tout cela est-il chez vous spontané, naturel, naïf, inconscient? (MONTHERL., J. filles, 1936, p.1048). J'emploie les mots qui me viennent, les mots naturels. Je suis une mère qui aime son fils et qui soigne ses blessures. Je ne suis pas sublime le moins du monde... (COCTEAU, Parents, 1938, III, 2, p.277):
6. Mon rapport avec les femmes était naturel, aisé, facile comme on dit. Il n'y entrait pas de ruse ou seulement celle, ostensible, qu'elles considèrent comme un hommage.
CAMUS, Chute, 1956, p.1503.
C. —Qui découle des qualités spécifiques d'une chose, d'un être. L'aversion naturelle de l'ignorance pour toute espèce de nouveauté (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.25). La femme, qu'elle soit de la ville ou des champs, a pour mission naturelle de plaire à l'homme (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, 25 jours, 1885, p.714).
Alliés naturels. [Les Arméniens constituaient pour les Croisés] des alliés naturels contre les Turcs (GROUSSET, Croisades, 1939, p.30).
Ennemis naturels. [Le libéralisme français considère] le gouvernement et les sujets comme des ennemis naturels (RENAN, Avenir sc., 1890, p.356). Ces masses étaient surtout avides de satisfactions réalistes, et toujours en quête d'un défenseur contre leurs ennemis naturels, contre le fisc, le recrutement, les gens de loi (DE VOGÜÉ, Morts, 1899, p.103).
En partic. [Dans des expr. ayant une orig. jur.]
Chef naturel, autorité naturelle. Chef, autorité dont l'influence dérive de la valeur reconnue (et non d'un privilège). Ce qu'il nous faut avant tout, c'est une aristocratie naturelle, c'est-à-dire légitime (FLAUB., Corresp., 1871, p.287).
DR. ANC. Juge naturel. Juge que la loi assigne à l'accusé suivant sa qualité et l'espèce de la cause. P. anal. [Je me cite] pour mettre le corps du délit sous les yeux du lecteur, mon juge naturel (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p.16).
Qui appartient spécifiquement à (un milieu, un pays...). Je serai dans mon élément naturel. Je serai dans la lumière du Seigneur (SAINT-MARTIN, Homme désir, 1790, p.130). Une organisation qui permît de tirer avantage de nos biens naturels: traditions, culture, lumières (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p.17).
♦Synon. de normal, habituel. Il serait absurde de supposer que l'état pathologique peut être réellement connu si l'état naturel ou normal n'a pas été antérieurement étudié (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.136). Laissez bien tomber les jambes, à leur place naturelle (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.180).
D. —1. Qui obéit à une logique interne, qui présente un ordre cohérent. Synon. rationnel; anton. arbitraire, dogmatique, a priori. L'ordre naturel des mots. Il me semble que, dans tout l'ouvrage, les idées sont rangées suivant leur ordre naturel, et qu'on ne pourrait changer cet ordre, sans beaucoup nuire à leur enchaînement et à leur clarté (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t.1, 1808, p.II).
HIST. DES IDÉES. Classification naturelle, méthode naturelle. Classification, méthode fondées sur l'ensemble des caractères, par opposition à la classification, à la méthode artificielle, qui établissent la classification d'après quelques caractères choisis arbitrairement. Voir M. FOUCAULT, Les Mots et les choses, Paris, Gallimard, 1966, pp.150-158.
[P.oppos. à positif]:
7. Au contraire, cette confirmation expérimentale n'est point possible pour les sciences autres que les mathématiques pures, telles la jurisprudence, la morale, la théologie naturelle, qui ont pour objet des idées et des rapports que la raison conçoit, mais qui ne tombent pas sous les sens. Par ce motif, de telles sciences ne peuvent, comme les mathématiques, être qualifiées de sciences positives. Aussi oppose-t-on à la théologie naturelle ou rationnelle les religions positives ou les théologies dogmatiques, qui tirent leur autorité d'un autre principe que le principe rationnel...
COURNOT, Fond. connaiss., 1851, pp.282-283.
MATH. Logarithme naturel; nombre naturel (v. nombre A 3 a ); suite naturelle des nombres.
2. Qui est dans l'ordre des choses. Synon. normal, légitime. Le désir, bien naturel, de devenir propriétaire (CRÈVECOEUR, Voyage, t.3, 1801, p.311). Ces demoiselles ont été se promener, rien de plus naturel par un beau temps (MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p.169). Quand je disais que les accidents de laboratoire n'étaient pas naturels! Me croira-t-on, maintenant? (G. LEROUX, Parfum, 1908, p.67). Par une espèce de délicatesse morale qui empêche d'exprimer les sentiments trop profonds et qu'on trouve tout naturels (PROUST, Temps retr., 1922, p.742).
Il est, il semble naturel de + inf., que + subj. Pourquoi trouvons-nous si naturel qu'on puisse se tromper sur son propre état organique? (G. MARCEL, Journal, 1923, p.295). Il me semblait, soudain, naturel de plaire à tout le monde (MAURIAC, Noeud vip., 1932, p.48).
C'est naturel; c'est bien/trop/tout naturel. César (...): Voilà. Un jour ou l'autre, tu finiras bien par te marier? Marius: Moi? Pourquoi? César: Parce que c'est naturel, c'est normal. Dans un commerce, c'est nécessaire (PAGNOL, Marius, 1931, II, 4, p.125). Non, c'est trop naturel, je suis venu tout de suite, dès que le petit m'a eu dit... (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.132).
3. DR. Qui a lieu de fait. Il y a interruption naturelle, lorsque le possesseur est privé, pendant plus d'un an, de la jouissance de la chose, soit par l'ancien propriétaire, soit même par un tiers (Code civil, 1804, p.410).
II.Substantif
A.Subst. masc. ou fém., vieilli. Personne qui est originaire du pays, de la région dont il est question. Synon. aborigène, autochtone, indigène, natif (v. ce mot A 1). Les oreilles des Maoris ignorent cette musique naïve [le chant des oiseaux] (...) c'est toujours ce même silence étrange qui semble régner aussi dans l'imagination mélancolique des naturels (LOTI, Mariage, 1882, p.83). Nous avions invité quelques naturels du pays, pour la plupart de pauvres gens. Nos autres visiteurs étaient des Parisiens (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p.182).
B.Subst. masc.
1. a) Vieilli. Caractère constitutif, tendance. Synon. nature. Le naturel de l'homme est d'être sociable (jusqu'à Ac. 1878). Mais je parle du penchant du coeur, dont le naturel est de voler au plus grand plaisir (STENDHAL, Amour, 1822, p.98).
b) Ordre des choses, norme. Grue, elle le remettait à l'aise: on rentrait dans le naturel. Et il l'avait payée, comme un prisonnier achète son gardien pour pouvoir s'enfuir (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p.1426).
2. Dispositions psycho-physiologiques dominantes qui déterminent la personnalité d'un individu. Synon. complexion, nature (v. ce mot II B), personnalité, tempérament. Avoir un bon naturel. Il lui échappait parfois des sourires qui trahissaient en elle un naturel rieur enseveli sous le maintien exigé par sa vie (BALZAC, Lys, 1836, p.43). Ça partait d'un bon naturel... Seulement rien qu'à la pensée, il me remontait déjà du fiel (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.468). Faible, et d'un naturel craintif, Alphonsine, malgré sa bonne volonté, ne parvenait pas à donner à la maison cet accent de sécurité et de chaude joie (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.21):
8. Quel monstre! [Tolstoï] Sans cesse cabré, en révolte contre son naturel, forçant de douter sans cesse de sa sincérité, étant tour à tour tout et tous et jamais plus personnel que lorsqu'il cesse d'être lui-même...
GIDE, Journal, 1941, p.96.
Proverbe. Chassez le naturel, il revient au galop. [Exprime l'idée qu'une personnalité n'est pas modifiable] On a eu tort de dire «chassez le naturel, il revient au galop», car le naturel ne se laisse pas chasser. Il est toujours là (BERGSON, Deux sources, 1932, p.289). V. aussi chasser1 II C.
3. Aisance dans les comportements sociaux. Synon. spontanéité. Accoutumé au naturel parfait qui brillait dans toute la conduite de Mme de Rênal, Julien ne voyait qu'affectation dans toutes les femmes de Paris (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p.302). Le grand test, pour son éducation, c'est que ses façons d'être, de se tenir, de parler, ne suggèrent ni la «fille de bourgeois» ni la «fille d'artistes», mais qu'elles aient, avec le naturel et la simplicité du peuple, une retenue et une correction parfaites (LARBAUD, Journal, 1934, p.312):
9. Son physique brûlant, sa spontanéité, un naturel redoutable et désarmant en faisaient une sorte de force de la nature qui enchantait son entourage.
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.101.
Vx. Sensibilité. Il vint voir ma mère, et lui témoigna son indignation contre ce qu'il nomma la dureté de mon procédé. «La voilà! répondit ma mère, elle ne s'attache à personne, c'est une âme de boue, sans naturel, sans reconnaissance!» (RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p.64). [Quand les Italiens] trompent leurs ennemis et leurs concurrens, c'est parce qu'ils se considèrent avec eux comme en état de guerre; mais en paix, ils ont du naturel et de la vérité (STAËL, Corinne, t.1, 1807, p.294).
4. Caractère de vérité et de vie d'une oeuvre d'art, d'une interprétation. Singulière chose [que le Cid], les étrangers ont raison, singulière chose que la tragédie française! Quelle absence de naturel! Quel goût factice! (CONSTANT, Journaux, 1805, p.205). La beauté de Londres, c'est son naturel; tout y est simple, même l'extraordinaire; son ordre n'est pas administratif, c'est un ordre moral (MORAND, Londres, 1933, p.327):
10. Et puis le naturel de la conversation, que les comédiens prétendent retrouver: ces balbutiements, ces hoquets, ces hésitations, ces bavures, ce n'est vraiment pas la peine de réunir cinq ou six cents personnes dans une salle et de leur demander de l'argent, pour leur en donner le spectacle.
ANOUILH, Répét., 1950, II, p.47.
5. Au naturel, loc.
a) Sans apprêts. Que je vois donc de petitesse dans ce constant souci de sa taille! Dans ces apprêts, cette toilette, cette crainte de se laisser surprendre au saut du lit, au naturel (GIDE, Journal, 1938, p.1328).
Au fig. Sans apparat, sans cérémonie. Synon. au débotté. Aujourd'hui il s'est fait annoncer chez moi au naturel, (...) et sans rubans (DELÉCLUZE, Journal, 1824, p.46).
b) Sans voiles, nu. Synon. (être) dans l'état de nature (v. nature II A 3). Au milieu des colifichets et ornements de la civilisation, mais d'une manière absolument crue... la femme était au naturel. Juste ciel! qu'attendait donc la police? (JOUVE, Scène capit., 1935, p.44).
Au fig. En réalité, sans fard, sans masque, sans voiles. Peindre au naturel. Dans la foule des romans qui depuis ont eu tant de vogue, c'est tantôt le vice coloré en vertu, tantôt le vice au naturel, mais peint avec tous ses attraits (MARMONTEL, Essai sur rom., 1799, p.312). Le théâtre français, la comédie française, la tragédie éternelle, notre théâtre à tous, celui où nous sommes joués au naturel (MAURIAC, Journal 3, 1940, p.246).
c) Rare. Spontanément. Alors nos personnages naissent au naturel, sans aide ni calcul, ils naissent vraiment et pas toujours complètement beaux (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p.16).
d) [En parlant d'aliments] Sans accommodement, servi sans assaisonnement. Synon. nature. Petits pois au naturel. Un turbot au naturel (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.168).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1119 «qui est le fait de la nature» naturalz jurz «jour astronomique de 24 heures» (PHILIPPE DE THAON, Comput, 328 ds T.-L.); ca 1256 mort naturel (Maître ALDEBRANDIN DE SIENNE, Régime du corps, 5, 5, 6, ibid.); 2. 1re moitié XIIe s. «produit par la nature seule, sans que l'homme s'en mêle» glace natural (LAPIDAIRE anglo-normand, éd. Studer-Evans, First French version, 756, p.59); XIVe s. «non frelaté (du vin)» (ds Romania t.11, p.574); 1721 musique naturelle (Trév.); 1793 prairies naturelles (Abbé ROZIER, Cours complet d'agriculture d'apr. FEW t.7, p.50a); 3. ca 1210 «qui se produit depuis la naissance, inné» müez naturex (Dolopathos, 79 ds T.-L.); 1512 «qui vient de la nature seule, par opposition à cultivé» (GRINGORE II, 354 ds IGLF: Vraye science, acquise ou naturelle); 4. 1269 «qui est conforme à la nature particulière de chaque individu» (JEAN DE MEUN, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 5740); 5. 1398 enfant naturel «qui n'est pas né en légitime mariage» (Mél. hist., Choix de doc. 3, 289 d'apr. FEW t.7, p.49b); 6. 1538 «qui est conforme à la raison, à l'usage commun» (EST.); 1580 il est naturel de (MONTAIGNE, Essais, éd. P.Villey, II, 18, 668); 7. 1549 «qui concerne la nature» la science des choses naturelles (EST.); 8. 1580 «qui s'offre de soi-même à l'esprit» (B. PALISSY, Dédicace, p.13 ds IGLF: l'art militaire, lequel est plus apprins par nature, ou sens naturel, que non pas par pratique); 1675 nombres naturels (J. PRESTET, Elemens de mathematiques ds Trév. 1721); 1765 logarithmes naturels (Encyclop.); 9. 1664 «qui est sans affectation, sans contrainte, sans effort» (LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 431 ds LITTRÉ); 10. 1690 «qui n'est pas factice» cheveux naturels (FUR.). B. Subst. 1. a) Fin du XIVe s. «constitution, complexion corporelle» (OLIVIER BASSELIN, XLVIII ds LITTRÉ); b) 1524 «propriété inhérente à la nature de quelque chose» (GRINGORE, Le Blazon des Heretiques, éd. Ch. d'Hericault et A. de Montaiglon, I, 296: Et fault noter Ces trois choses dernières Remunerer leur maistre coustumières En la parfin, selon leur naturel, soit temporel ou espirituel); c) 1538 «tempérament, humeur d'un individu» (EST.); d) 1540 au naturel «selon l'aspect que présentent les choses et les êtres réels» (Amadis, 159 ds IGLF); 1581 terme d'hérald. «avec les couleurs naturelles» (DE BARA, Le blason des Armoiries, 106 d'apr. FEW t.7, p.50a); e) 1671, 18 févr. «état de choses normal, absence d'affectation» (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd.LaPléiade, t.1); 2. 1587 «habitant originaire d'un pays» (LANOUE, Discours politiques et militaires, 21 ds LITTRÉ). Empr. au lat. naturalis «de naissance; qui appartient à la nature des choses, inné; conforme aux lois de la nature». Fréq. abs. littér.:14626. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 24647, b) 18282; XXe s.: a) 15797, b) 21875. Bbg. QUEM. DDL t.13.

naturel, elle [natyʀɛl] adj. et n.
ÉTYM. 1160; jorz naturals, 1119, en parlant des jours astronomiques, sens étendu au XIIIe; du lat. naturalis, de natura → Nature.
———
I Relatif à la nature des choses ou à la Nature (au sens II.).
1 Qui appartient à la nature d'un être, d'une chose. || Caractères naturels. || Épithètes (cit. 1) naturelles, correspondant à la nature même de la chose qualifiée. || Le lyrisme (cit. 2), forme naturelle de la poésie. Authentique.Grandeur naturelle, réelle. Grandeur (nature), supra cit. 37.
Spécialt et vieilli. Qui appartient à la nature d'un lieu (en parlant d'un être vivant). Indigène (et ci-dessous, III., 5.). || Plantes exotiques (cit. 2) et naturelles. || Le faucon (cit. 1), animal naturel en France.
2 Relatif à la Nature, principe actif ou ensemble des choses présentant un ordre ( Nature, II., 1. à 3.). || Phénomènes naturels (→ Expérimentateur, cit. 1). || Lois (cit. 52) naturelles. || Forces naturelles. || L'ordre naturel des choses (→ Espace, cit. 27). || Les fruits, les fleurs…, productions naturelles (→ 1. Fraise, cit. 1).Vx. || Philosophie naturelle.
Spécialt. || Sélection naturelle (→ Lutte [cit. 11] pour la vie).
1 J'ai vécu sans nul pensement,
Me laissant aller doucement
À la bonne loi naturelle (…)
Mathurin Régnier, Épitaphe, « Mathurin Régnier ».
2 (…) la vie universelle est là dans toute sa sérénité religieuse; nul trouble; partout l'ordre profond du grand désordre naturel (…)
Hugo, l'Archipel de la Manche, IV.
3 Il n'y a de solide et de durable que ce qui est naturel, et la chose naturelle en politique est la Famille.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 720.
Sciences naturelles, se dit spécialt des sciences étudiant les êtres vivants (par oppos. aux sciences physiques proprement dites). Science.Histoire naturelle. Histoire (cit. 37 et supra), et aussi naturalisme, naturaliste (cit. 4).
3 Qui appartient à la nature des choses (opposé à miraculeux, surnaturel…) → Iconographie, cit. 1; invocation, cit. 1.Théol. Tiré de la nature (par oppos. à révélé). || La « Théologie Naturelle » de R. Sebond (traduite par Montaigne). || Lumières, raisons naturelles (→ Athée, cit. 2, Pascal).
4 Relatif au monde physique, à l'exception de l'homme et de ses œuvres (opposé à humain, artificiel…). || Captation (cit. 1) des forces naturelles par l'homme. || Richesses naturelles du monde. || Herbages (cit. 1 et 2) naturels, prairies naturelles (opposé à artificiel). || Défense naturelle contre les invasions (→ Impénétrabilité, cit. 4). || Frontières (cit. 4) naturelles.Fruits (cit. 33) naturels et industriels. || Eau (cit. 1) naturelle (cf. Aqua simplex).
(Avec un subst. désignant habituellement un ouvrage humain). || Ciselures naturelles d'une caverne (cit. 2).Merveilles, curiosités naturelles.
4 (…) je ne reconnais aucune différence entre les machines que font les artisans et les divers corps que la nature seule compose (…) il est certain que toutes les règles des mécaniques appartiennent à la physique, en sorte que toutes les choses qui sont artificielles sont avec cela naturelles (…)
Descartes, Principes, IV, §203.
5 On eût dit une coupure pratiquée de main d'homme à travers l'épaisse muraille de la montagne, plutôt qu'une ouverture naturelle (…)
Th. Gautier, le Roman de la momie, Prologue.
Spécialt. Qui n'a pas été modifié par l'homme. Brut. || À Versailles, la nature n'a plus rien de naturel (→ If, cit. 3).(En parlant de produits de consommation). || Eau minérale naturelle (opposé à traitée, gazéifiée). || Alimentation naturelle. || Cire naturelle, vierge, non fondue. || Soie naturelle, cuir naturel. || Gaz naturel. || Port, abri naturel.
(En parlant de produits fabriqués par l'homme). Qui n'est pas altéré, frelaté. Pur. || Vin naturel. || Eau-de-vie naturelle (→ Honnête, cit. 35).
Mus. Qui n'a subi aucune altération. || Note naturelle (par oppos. à bécarre, dièse, bémol). || Ton naturel. || Gamme naturelle.
5 Qui se trouve dans la nature, n'est pas le fruit de la pensée (par oppos. à idéal). || Solides naturels et idéaux (1. Idéal, cit. 3). || Formes naturelles (→ 1. Idéal, cit. 8).
Math. || Nombres naturels, les entiers non qualifiés par oppos. aux nombres fractionnaires, irrationnels, incommensurables (cit. 2). || Suite naturelle des nombres. || Logarithmes naturels (népériens).
Entiers naturels, ou, n. m., les naturels : les nombres entiers naturels.
Ling. || Genre (cit. 24 et 27) naturel (opposé à genre grammatical).Vx. || Sens naturel ( Propre) et sens figuré.
6 (…) il y a aussi deux styles dans le langage, le naturel et le figuré. Le premier exprime ce qui se passe hors de nous et dans nous par des causes physiques; il compose le fond des langues, s'étend par l'expérience, et peut être aussi grand que la nature.
Rivarol, Littérature, De l'universalité de la langue franç.
Classification naturelle (opposé à arbitraire; → Équation, cit. 2).
6 Fondé sur la nature, imposé par la nature en tant que principe normatif. Nature (II., 2.). || Les droits naturels de l'homme. 3. Droit, I., 2.; → Liberté, cit. 23. || Le droit naturel (opposé au droit positif, formulé). 3. Droit (III., 1.). → Esclave, cit. 1; ignorance, cit. 2. || La loi naturelle. 1. Loi (cit. 47, 51 et 58). || L'ordre naturel (→ Gouverner, cit. 35). || Le nécessaire a sa mesure naturelle (→ Besoin, cit. 13).Religion naturelle (→ Imputer, cit. 17).
Spécialt. (Opposé à civil, politique…). || Liberté (cit. 17) naturelle, civile et politique. || Inégalité naturelle et inégalité sociale (→ Factice, cit. 4).L'homme naturel selon Rousseau, dans l'état de nature (II., 2.; → Déviation, cit. 3).
7 Elle (la cousine Bette) ne domptait que par la connaissance des lois et du monde, cette rapidité naturelle avec laquelle les gens de la campagne, de même que les Sauvages, passent du sentiment à l'action. En ceci peut-être consiste toute la différence qui sépare l'homme naturel de l'homme civilisé.
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 165.
7 Qui correspond à l'ordre habituel, à la « nature » des choses et des êtres, est considéré comme un reflet de l'ordre de la nature. Commun (I., 5.); normal. || Chose naturelle (→ Aimable, cit. 5). || Le côté (cit. 16) naturel et simple des choses (opposé à bizarre).Conséquence naturelle. 1. Logique (II.).C'est naturel, tout naturel (→ Cela coule de source, cela va sans dire, cela va de soi). || Trouver fort naturel de… Raisonnable (→ Esprit, cit. 183). || Ne vous excusez pas, c'est tout naturel ! bien naturel !
8 Tous les sentiments sont dans l'homme, mais il en est certains pourtant que l'on appelle exclusivement naturels, au lieu de les appeler simplement plus fréquents.
Gide, le Roi Candaule, Préface, 2e éd.
Spécialt. (Dans l'ordre moral). Qui est compréhensible et parfois excusable, en parlant d'une action, d'un comportement parfois blâmable, mais considéré comme découlant de la nature humaine (cf. C'est humain) et opposé à anormal, monstrueux. Honnête (II.). || Les gens trouvaient ce ménage (cit. 14) à trois naturel, gentil même…
8 (XIVe). Spécialt. (Opposé à légitime). Illégitime. || Enfant naturel. Bâtard (→ aussi héréditaire, cit. 1, héritier, cit. 7). || Le Fils naturel, drame de Diderot; comédie de Dumas fils. || Héritiers (cit. 6) naturels. || Père naturel.
9 On répandit le bruit, pour justifier son changement de situation, d'un immense legs que son père naturel, le maréchal Montcornet, lui avait transmis par un fidéicommis.
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 267.
———
II (Mil. XIIIe). Qui appartient à la nature humaine; qui témoigne ou qui résulte de la nature humaine (et aussi de la nature d'une espèce animale).
1 Relatif à la nature humaine et, par suite, commun à l'humanité tout entière. || Langue (cit. 26) naturelle. || Notion naturelle (→ Juste, cit. 12). || L'instinct (cit. 1), impulsion naturelle. || La Fable (cit. 14) est un genre naturel.
Spécialt. Relatif aux fonctions de la vie (spécialt, chez l'homme). Corporel. || Besoins naturels. || Excréments (cit. 1) naturels, digestions naturelles (→ Excrétion, cit. 1). || Fonctions naturelles. Physiologique.(En parlant des instincts de la reproduction). Charnel (1.); → Génération, cit. 7; génital, cit. 1Par ext. (Vieilli). || Parties naturelles, sexuelles.
2 Qui est inné en l'homme (en parlant d'un individu [ Nature I., 4., et ci-dessous, III., 1.], d'un groupe ou de l'ensemble des hommes) [opposé à acquis, appris, éduqué…]. Infus (2.), inné, naïf (vx), natif. || Disposition, inclination naturelle (→ Aptitude, cit. 11). || Penchant (→ Altérer, cit. 7), goût naturel (→ Abuser, cit. 6; cadence, cit. 2). || Sentiment naturel (→ Amour, cit. 50; 1. Mère, cit. 10). || Talent naturel (→ Bon, cit. 41), qualité naturelle (→ Apanage, cit. 6; héros, cit. 22). || Aversion (cit. 1) naturelle pour… || Sa timidité naturelle (→ Entreprenant, cit. 6).Intuition (cit. 4) acquise et naturelle. || Caractères naturels ou acquis (→ Caractériser, cit. 2). || Éducation (cit. 17) et qualités naturelles. || Tempérament naturel et éducation (→ Irrécusable, cit. 2). || « Pour bien écrire il faut une facilité (cit. 12) naturelle et une difficulté acquise ».
10 Une autre difficulté, c'est que ce prince, sous tous les vices acquis, en avait un naturel, fondamental et durable, qui ne finit pas par l'épuisement, comme les autres, qui reste fidèle à son homme. Je parle de l'avarice.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., I, V.
(Sports). || Méthode naturelle ou gymnastique naturelle : méthode d'éducation physique élaborée par Hébert (hébertisme), consistant essentiellement à pratiquer huit genres d'exercices naturels (marche, course, saut, grimper, lever, lancer, lutte, nage) en plein air et le corps aussi dénudé que possible.
Il est naturel à l'homme de… (→ Bienheureux, cit. 5). || Vice naturel aux enfants (→ Appliquer, cit. 36). → aussi infra, 4.
11 (…) convaincu que rien de ce qui m'est naturel n'est dangereux ou condamnable, persuadé que l'on n'est jamais bien que quand on est selon sa nature, et décidé à ne jamais réprimer en moi ce qui tendrait à altérer ma forme originelle.
É. de Senancour, Oberman, IV.
Spécialt. || Attachements naturels, se dit des liens du sang.
(En parlant des animaux). || La vélocité naturelle du cerf (cit. 5).
3 (En parlant de caractères physiques qui n'ont pas été modifiés, dénaturés ou surajoutés). Qui appartient réellement à qqn. || Teint naturel et fard (→ Farder, cit. 11). || Cheveux naturels et postiches (→ Flot, cit. 11). || Couleur naturelle.Rousse naturelle.
Mort naturelle (opposé à accidentel, à provoqué).
12 Nous lui avons simplement demandé si le décès lui avait paru parfaitement naturel. Il nous a répondu que (…) le corps humain est exposé à des maux innombrables, qui peuvent de plus se combiner entre eux et aboutir à des formes de mort surprenantes bien qu'entièrement naturelles.
J. Romains, le Besoin de voir clair, Rapport, II.
4 Naturel à qqn : habituel à qqn. || État naturel. Normal. || L'ambition ne m'est pas naturelle (→ Candidature, cit. 2).
13 Qu'avez-vous ? vous n'êtes pas dans votre état naturel; que vous est-il arrivé ?
Diderot, Éloge de Richardson.
14 On appelle naturel ce qui ne s'écarte pas de la manière habituelle d'agir.
Stendhal, De l'amour, XXXII.
5 Relig. Qui appartient à la nature humaine (opposé à divin, surnaturel), à l'idée de grâce (cit. 35). || Raison naturelle et grâce, et révélation (→ Astreindre, cit. 2). || Faiblesse (cit. 17, Pascal) naturelle de l'homme.
15 Nous ne souffrons qu'à proportion que le vice, qui nous est naturel, résiste à la grâce surnaturelle (…)
Pascal, Pensées, VII, 498.
6 (1640). Qui témoigne de la nature d'un individu et par suite exclut toute affectation, toute contrainte. Franc, sincère, spontané. || Bonne grâce (cit. 96) et gaieté naturelles. || Geste simple et naturel. Aisé, 2. (→ Attirer, cit. 29). || Tout est naturel en vous (→ Affectation, cit. 8).
Par ext. (En parlant des personnes). Qui se comporte, agit, s'exprime… avec spontanéité, conformément à sa nature profonde (→ Grossier, cit. 4; guindé, cit. 10; honnête, cit. 19). || Être absolument naturel (→ 1. Masque, cit. 16). || Rester, demeurer naturel (→ Endosser, cit. 6; figure, cit. 14.3). || Il était naturel et vrai (→ Composer, cit. 14).
15.1 (La Dauphine) entend et comprend facilement toutes choses; elle est naturelle, et non plus embarrassée ni étonnée que si elle était née au milieu du Louvre.
Mme de Sévigné, Lettres, 29 mars 1680.
16 Rien n'empêche tant d'être naturel que l'envie de le paraître.
La Rochefoucauld, Maximes, 431.
17 (…) Gœthe serait plus volontiers amer que doucereux; mais ce qu'il est avant tout, c'est naturel; et sans cette qualité, en effet, qu'y a-t-il dans un homme qui puisse en intéresser un autre ?
Mme de Staël, De l'Allemagne, II, VII.
18 Cette femme est naturelle. En elle, jamais d'effort, elle n'affiche rien, ses sentiments sont simplement rendus, parce qu'ils sont vrais.
Balzac, Mme Firmiani, Pl., t. I, p. 1036.
19 Je tâche de me persuader aujourd'hui qu'il n'y a que les simples pour être naturellement naturels.
Gide, Si le grain ne meurt, I, VIII, p. 210.
7 Spontané. || La pente naturelle de l'esprit. || Logique naturelle et logique formelle (vx).
Spécialt. Qui exclut la réflexion. || Scepticisme naturel et pessimisme réfléchi (→ Mélange, cit. 14).
8 Qui donne une impression de vérité, d'aisance, de simplicité (en parlant d'un écrivain, de son style…). 1. Coulant (3.); facile. || Style naturel (→ Attendre, cit. 104; auteur, cit. 30; lettre, cit. 35). || L'expression (cit. 9, La Bruyère) la plus naturelle. || Beautés qui ne deviennent naturelles qu'à force d'art (cit. 52). || Exposition (cit. 9) naturelle. || Écrivain naturel (→ Code, cit. 1, Stendhal).REM. Ce sens, qui s'oppose à « artificiel, conventionnel, faux, forcé, compliqué », rejoint parfois (notamment chez les classiques) le sens I., 7. et s'oppose alors à « élaboré, savant ».
20 Vous vous êtes réglé sur de méchants modèles,
Et vos expressions ne sont point naturelles.
Molière, le Misanthrope, I, 2.
21 C'est alors que nous verrons sur la scène des situations naturelles qu'une décence ennemie du génie et des grands effets a proscrites. Je ne me lasserai point de crier à nos Français : La Vérité ! la Nature ! les Anciens ! Sophocle ! Philoctète !… La décoration était sauvage; la pièce marchait sans appareil. Des habits vrais, des discours vrais, une intrigue simple et naturelle.
Diderot, Entretiens sur le Fils naturel, Pl., p. 1263.
22 Le cachet du génie est une certaine apparence de facilité. Son œuvre doit paraître, en un mot, ordinaire au premier aspect, tant elle est toujours naturelle, même dans les sujets les plus élevés.
Balzac, les Petits Bourgeois, Pl., t. VII, p. 114.
23 Dans tous les romans de M. Sue, il y a deux styles bien distincts; le style parlé et le style écrit, l'un bon et l'autre mauvais, l'un chaud, vif, libre, naturel (…)
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Eugène Sue.
Peint. || Attitudes (cit. 1), poses naturelles dans un tableau.
———
III Naturel. N. m.
1 (XVe). Ensemble des caractères physiques et moraux qu'un individu possède en naissant. Caractère (II., 2., cit. 39), complexion, constitution, humeur, nature, tempérament. || Un naturel indolent (cit. 3), réfléchi (→ Complexion, cit. 2), bon, sincère (→ Aviser, cit. 31). || Un heureux (cit. 16) naturel. || Il est bavard (cit. 4) de son naturel. || Corriger le naturel de qqn. — ☑ Allus. littér. Chassez le naturel… (→ Changer, cit. 43).
24 Votre compassion, lui répondit l'arbuste,
Part d'un bon naturel : mais quittez ce souci.
La Fontaine, Fables, I, 22.
25 Les femmes sont des animaux d'un naturel bizarre (…)
Molière, la Princesse d'Élide, III, 2.
26 Le bon naturel, qui se vante d'être si sensible, est souvent étouffé par le moindre intérêt.
La Rochefoucauld, Maximes, 275.
Vx. Ensemble de dispositions, dons naturels (→ Inexcusable, cit. 1, La Bruyère).
Par ext. Le comportement habituel.
27 L'idée que les hommes sont parfois capables de sortir de leur naturel apparent, d'accomplir soudain avec éclat des actions imprévues, de renoncer au crime par exemple, et de tomber à genoux en se frappant la poitrine, cette idée me semble non seulement belle mais encore reposante et réconfortante.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, VIII.
(En parlant des animaux). → Âne, cit. 3; éléphant, cit. 3; jaguar, cit. 1.
2 Un naturel (et adj.) : une personne, un individu qui possède tel ou tel caractère, tel ou tel naturel (1.). || Des naturels rétifs (→ Cabrer, cit. 8).
3 (1671). Aisance, facilité avec laquelle on agit, on se comporte, spontanéité sans apprêt, sans affectation (cit. 5). Abandon, aisance (II., 1.), facilité. || Le naturel d'un acteur (cit. 8). || Perdre tout naturel (→ Jouer, cit. 70). || Se vêtir, porter des vêtements avec naturel (→ Arborer, cit. 6). || S'éloigner du naturel (→ Exagération, cit. 3). || Le naturel et la liberté des façons (cit. 43). Familiarité.Phrase dite avec naturel (→ Intérêt, cit. 33). || Un trait de naturel (→ Gangue, cit. 2).
28 Leur pudeur délicate (des femmes) communique à leurs actions quelque chose de contraint; à force de naturel, elles se donnent l'apparence de manquer de naturel; mais cette gaucherie tient à la grâce céleste.
Stendhal, De l'amour, XXVI.
4 Simplicité pleine de vérité. Authenticité (3.), fraîcheur, vie. || Peindre, dépeindre avec vérité et naturel (→ Sur le vif). || Naturel du style (→ Hiatus, cit. 3; homélie, cit. 3).
29 Que faudrait-il faire pour contenter des juges si difficiles ? La chose serait aisée, pour peu qu'on voulût trahir le bon sens. Il ne faudrait que s'écarter du naturel pour se jeter dans l'extraordinaire.
Racine, Britannicus, 1re préface.
5 Personne originaire d'un lieu. Aborigène, autochtone, habitant, indigène, natif, originaire. || Les naturels d'un pays ( Naturaliser). || Un naturel d'un village (→ Marinier, cit. 4). || Les Naturels du Bordelais, pièce d'Audiberti.
29.1 (…) l'équipage poussa des acclamations, en voyant les naturels accourir sur la plage. Les communications s'établirent aussitôt, grâce à quelques mots de leur langue que possédait Penellan (…)
J. Verne, Un hivernage dans les glaces, p. 247.
30 Tout le monde a senti ce qu'il y a de méprisant dans le terme de « naturel » qu'on emploie pour désigner les indigènes d'un pays colonisé. Le banquier, l'industriel, le professeur même de la Métropole ne sont les naturels d'aucun pays : ils ne sont pas naturels du tout.
Sartre, Situations III, p. 186.
6 Vx. D'après nature, avec exactitude.
Mod. || Au naturel, préparé d'une manière simple, sans accompagnement ni assaisonnement. || Sardines, thon au naturel. || Bœuf au naturel.
CONTR. (Du sens I.) Étranger; artificiel. — Magique, merveilleux. — Miraculeux, surnaturel. — Fabriqué, factice, synthétique; préparé; falsifié, frelaté. — Idéal, imaginaire. — Civil, politique. — Absurde, arbitraire, étonnant; anormal, monstrueux. — Légitime. (Du sens II.) Acquis, appris, étudié. — Affecté, apprêté, cérémonieux, compassé, contraint, coquet, dépaysé, embarrassé, empesé, emprunté, façonnier, forcé, formaliste, maniéré, recherché; abstrait, académique, ampoulé, boursouflé, emphatique. (Du sens III.) Affectation, afféterie, apprêt, artifice, boursouflure, cabotinage, cérémonie, chiqué, effort, emphase, esbroufe, façon(s), forfanterie
DÉR. Naturellement.
COMP. Surnaturel.
CONTR. et COMP. Antinaturel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • naturel — naturel …   Dictionnaire Breton-Français

  • naturel — naturel, elle (na tu rèl, rè l ) adj. 1°   Qui fait partie de la nature, qui est conforme à la nature. L étude des corps naturels. Les effets naturels. Les phénomènes naturels. •   On ne sait pas en quoi consiste l agrément, qui est l objet de la …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • naturel — Naturel, Naturalis, Physicus. Pren le cas qu il eust eu aussi bon naturel que Caton, Fac fuisse in isto C. Laelij. M. Catonis materiem atque indolem. Qui fait profession de cognoistre le naturel des hommes à les voir, Physiognomus. Ce n est point …   Thresor de la langue françoyse

  • naturel — фр. [натюрэ/ль] naturellement [натюрэльма/н] естественно, просто …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • NATUREL — ELLE. adj. Qui appartient à la nature, qui est conforme à l ordre, au cours ordinaire de la nature. La physique a pour objet les corps naturels. Les lois, les forces, les causes, les facultés, les lumières naturelles. Les effets naturels. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • naturel — I. Naturel, [natur]elle. adj. Qui appartient à la Nature, qui est conforme à l ordre, au cours ordinaire de la Nature. La Loy naturelle. les lumieres naturelles. les forces naturelles. le cours, l ordre, l estat naturel des choses. les facultez… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Naturel — Gilles Naturel ist ein französischer Jazz Bassist (Kontrabass) und Komponist. Naturel ist seit den 1980er Jahren einer der gefragtesten französischen Jazz Bassisten. Er spielte u.a. mit Ray Bryant, Benny Golson, Art Farmer, Johnny Griffin, Didier …   Deutsch Wikipedia

  • Naturel — Nature Pour les articles homonymes, voir Nature (homonymie). La Nature est un mot polysémique, qui a plusieurs sens fondamentaux : la composition et la matière d une chose (ce qu elle est, son essence) , l origine et le devenir d une chose… …   Wikipédia en Français

  • Naturel —          LOUIS XVI     Bio express : Roi de France (1754 1793)     «Il y a quatre droits naturels que le prince est obligé de conserver à chacun de ses sujets ; ils ne les tiennent que de Dieu et ils sont antérieurs à toute loi politique et… …   Dictionnaire des citations politiques

  • natürel — sf., Fr. naturel Doğal Natürel renk …   Çağatay Osmanlı Sözlük


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.